Le projet primé : le développement et la promotion du Ray-Grass intercalaire

En Estrie, une cause importante de la dégradation de la qualité de l’eau est l’érosion hydrique. Pour faire face à cette réalité, les coordonnatrices des bassins versants de l’Estrie avaient comme mission de sensibiliser et d’accompagner les producteurs agricoles. « Nous sommes fiers du travail accompli par Marie-Andrée Audet, Stéphanie Durand et Chloé Boucher-Ravenhorst soit, d’avoir sensibilisé et accompagné des producteurs agricoles dans leur lutte à l’érosion hydrique », a mentionné Yvon Bégin, président du CAE. « Ce prix s’ajoute à celui reçu dans la catégorie agricole et forestier, lors du gala des prix d’excellence en agroenvironnement des cantons de l’Est, le 23 octobre 2013 », a-t-il renchéri.

CAE_ESTRIE_MISEZ_EAU

De gauche à droite : Mmes Marie-Andrée Audet, Stéphanie Durand et Chloé Boucher-Ravenhorst

Plus de 6 072 ha ont été marchés (59 fermes) lors de la réalisation de diagnostics d’érosion. Jusqu’à ce jour, plus de trente entreprises (650 ac) ont semé du ray-grass en Estrie. Bleu Massawippi, l’organisme de protection du lac, a aussi acheté un semoir et fait la promotion de cette technique. En 2013, près d’une dizaine d’entreprises ont semé (plus de 300 ac) de seigle d’automne.

Dans le cadre de ce projet, le Club agroenvironnemental de l’Estrie, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Financière agricole du Québec et des agriculteurs bénévoles, a participé à la création et au bon fonctionnement d’un regroupement de producteurs et d’intervenants : Semis Direct Estrie. Ce dernier permet d’obtenir de la formation et de partager les bons ou les mauvais coups afin d’augmenter les chances de succès avec cette technique. À ce jour, plus de 50 entreprises ont adhéré et plus de 17 formations ont été organisées. Du côté ingénierie, des projets novateurs ont aussi été élaborés, comme la mise en place d’un dispositif de diagnostic de bon fonctionnement d’un système de drainage et la réalisation d’aménagements hydro-agricoles. Des voies d’eau engazonnées (4 300 m), des avaloirs (42), des chutes enrochées (43) et des puits d’infiltration (6) ont ainsi été aménagés.

À propos du Gala Misez EAU!

Le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) présentait la deuxième édition du Gala Misez EAU!, organisé dans le cadre du Rendez-vous international sur la gestion intégrée de l’eau. Ce gala vise à offrir une reconnaissance aux entreprises, aux organismes communautaires, aux municipalités et aux communautés autochtones qui se sont illustrés par leur réalisation particulière dans la gestion et la gouvernance de l’eau par bassin versant au Québec, ainsi qu’aux individus s’étant démarqués par leur implication exceptionnelle dans la cause.

Le Club agroenvironnemental de l’Estrie

Le CAE, fondé en 1999, regroupe 550 producteurs agricoles de la région engagés dans une démarche agroenvironnementale et accompagnés par l’un des 15 conseillers. Depuis 2009, le CAE a en ses rangs trois projets de coordination de bassins versants qui permet de faire rayonner l’agroenvironnement au sein du milieu agricole de façon très ciblée, dans des bassins versants jugés prioritaires.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Julie Duquette, conseillère au Club agroenvironnemental de l’Estrie 819 820-8620, poste 25.