C’est autour d’une démonstration à la Ferme Paccou inc. à Roxton Pond, à la limite de Granby et adjacente à ce ruisseau qu’une solution innovante à la réduction de la pollution agricole a été proposée aux agriculteurs du bassin versant du lac Boivin : les cultures de couvertures (engrais verts).

Cette pratique consiste à maintenir une couverture végétale au sol (culture couvre-sol), soit par un ensemencement entre les rangs des grandes cultures (intercalaire) ou à l’échelle du champ après la récolte.

C’est dans le cadre d’un projet de sensibilisation et de démonstration en agroenvironnement en cours depuis deux ans que cette présentation a eu lieu pour montrer l’impact des engrais verts en grandes cultures sur la qualité des eaux. La promotion de cette pratique à l’échelle du bassin versant du lac Boivin a donné lieu à l’élaboration de cartes de localisation des sites potentiels, outils de promotion, de recherche de services forfaitaires et d’aides financières pour l’implantation de la technique. Cette journée a été possible grâce à la bonne collaboration des propriétaires de la Ferme que nous tenons encore une fois à remercier.

Cette activité a été une belle occasion de réunir les principaux intervenants pour présenter une solution apportée aux producteurs autour d’une action concrète. Les représentants de la MRC de La Haute-Yamaska, l’OBV Yamaska, le MAPAQ, l’UPA Montérégie, la Ville de Granby et le Parc national de la Yamaska (SÉPAQ) étaient présents, en plus de citoyens et de producteurs agricoles de la région, soit une trentaine de participants au total. Ils ont tous pu constater que des efforts sont faits pour minimiser au maximum la pollution diffuse du milieu agricole sur le ruisseau Bouchard. En effet, les sols autour du ruisseau sont presque tous couverts d’une culture en croissance (des champs de prairies et du ray-grass entre les rangs de maïs), en plus d’avoir trois kilomètres de bandes riveraines bien établies depuis 2013!

Ce projet a été financé par le volet 3.1 du programme Prime-vert du MAPAQ à hauteur de 10 000 $. La démonstration innovante et très visuelle de l’effet stabilisant et protecteur des engrais verts a bénéficié de l’aide financière de la MRC de La Haute-Yamaska, soit de 1 000 $ pour l’implantation des trois parcelles de démonstration d’engrais vert intercalaire et la fabrication d’un module de démonstration des engrais verts.

Nous remercions nos partenaires financiers pour la réussite de ce projet et nous espérons continuer le bon échange entre le milieu urbain et le milieu agricole! Les producteurs agricoles pourront compter sur un accompagnement agronomique, technique et financier pour appliquer cette pratique sur leur ferme. Une superficie de 817 hectares de cultures de maïs, de céréales ou de soya pourraient bénéficier de cette bonne pratique agroenvironnementale à l’intérieur du territoire du bassin versant du lac Boivin.

Le futur est prometteur, il faut continuer dans la voie de protéger notre environnement dans un climat coopératif et proactif. Merci à tous!

-30-

Information :

Isabelle Martineau, agronome
T. 450 777-1017, poste 223

 

Téléchargez le communiqué.