En réponse à ces préoccupations sont nées diverses initiatives agroenvironnementales telles que des séances de formation en agroenvironnement, des clubs-rencontres favorisant les échanges techniques en agriculture durable et des clubs de transition vers l’agriculture écologique.

Ces expériences ont fortement inspiré la création des clubs-conseils qui ont vu le jour en 1993 dans le cadre du Plan Vert. Regroupant alors un total de 300 membres, chaque club-conseil comptait, en moyenne, 25 exploitations qui bénéficiaient de l’accompagnement d’un conseiller.

Une première Entente pour les CCAE

Les différentes consultations menées en 1996 ont démontré que le programme club-conseil avait réussi à sensibiliser et à engager les producteurs agricoles dans une démarche d’agriculture durable. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et l’Union des producteurs agricoles (UPA) se sont alors montrés enthousiastes à rendre cette formule accessible à un plus grand nombre de producteurs agricoles. Conséquemment, l’Entente entre le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ) et le MAPAQ sur le financement des clubs-conseils en agroenvironnement est signée en mars 1998, renouvelée pour la période s’échelonnant du 1er avril 2001 au 31 mars 2003, puis prolongée jusqu’au 31 mars 2004.

Forts de leur succès, les CCAE prennent du galon!

Durant la période d’application de l’Entente 1998-2004, les clubs-conseils en agroenvironnement ont connu un essor considérable et leur impact s’est fait sentir auprès de l’ensemble du monde agricole. Devant ce succès éclatant, les partenaires financiers ont reconduit le financement des CCAE par le biais de l’Entente pour le financement des clubs-conseils en agroenvironnement et la planification agroenvironnementale à la ferme 2004-2008. Cette dernière a pris fin le 31 mars 2008 et une entente transitoire s’est poursuivie jusqu’au 31 mars 2009.

L’Entente de partenariat MAPAQ-UPA sur les services-conseils pour un développement durable des exploitations agricoles a, quant à elle, entré en vigueur le 1er avril 2009 et pris fin le 31 mars 2013. Elle couvrait notamment les services-conseils en agroenvironnement desservis par les clubs-conseils en agroenvironnement ainsi que les services-conseils en gestion et encadrement technique administrés par les réseaux Agriconseils. Son objectif général était de développer et de rendre disponibles des services-conseils de qualité pour l’ensemble des exploitations agricoles.

De meilleures pratiques grâce au réseau des CCAE

Aujourd’hui, les clubs-conseils en agroenvironnement s’imposent comme la norme en matière d’adoption de pratiques agricoles durables. Ils sont identifiés dans le milieu agricole par leur efficacité à mettre en place des solutions, mais surtout, par une prise en mains qui se traduit par des gains environnementaux significatifs et mesurables. L’avenir des clubs-conseils en agroenvironnement peut donc être envisagé avec confiance.